Sunday, June 11, 2006

Après les propositions qui précédaient.

Imaginons qu'une jeune scientifique récemment enceinte décide de se rendre durant sa grossesse dans une cavité se trouvant profondément sous- terre ,en compagnie de spéléologues ,afin de vérifier la relativité de la durée (une gravité plus forte agissant sur la fréquence des atomes ).La fourniture en air et en nourritures et boissons ,éclairage et confort moral (musique lecture,douche ,couchage propre )étant maintenue tout au long de l'expérience. Si la théorie de la relativité -générale- était pertinente ,la gestation de cette femme devrait se voir ralentie (tout comme les fonctions du corps ),et elle ne devrait pas encore avoir accouchée ,alors qu'en surface neuf mois se seraient "écoulés" .Seulement c'est comme si cette jeune femme faisait un voyage luminique hors la Terre ,durant neuf mois terrestre d'absence ,et nous revenait sans se trouver sur le point d'accoucher ,car la gestation serait a peine commençée! Nous n'avons aucune preuve probante de la validité du postulat !
Aux dernières nouvelles le vivant ne serait pas(bien que constitué de particules :électrons,nucléons,quarks etc )bénéficiaire comme les particules non nulles accélèrées par rapport a un référentiel au repos,d'une élasticité de la durée de vie .Relativité de la durée restreinte aux seules particules non nulles.Pour le vivant : relativité de la mesure de la durée uniquement !

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home