Wednesday, July 05, 2006

Le "temps" encore.

Le "temps" est dit non pas absolu ,mais relatif .Sa mesure dépend du cas de figure dans lequel se trouve plaçé un observateur.
Il est évident que si l'on perçoit un événement grace a la lumière par exemple ,et que celle-ci se propage avec une vitesse constante dans un milieu de densité déterminé ,que des observateurs ne peuvent percevoir simultanément cet événement en s'en trouvant a une distance différente (cela que l'on postule ou non une dilatation du "temps" par le mouvement -dit relatif ).
Le postulat de la constance de la vitesse de propagation de la lumière est basé sur les expériences de Michelson et Morley pour détecter un vent d'éther par la masse de la Terre sur son orbite: elles n'ont pu mettre en évidence de façon certaine -reproductibles- des variations de vitesse.D'où l'hypothèse de Lorentz ,d'une contraction de la longueur d'un objet ,en fonction de sa vitesse par rapport a un référentiel au repos (ici le Soleil par rapport auquel se meut la Terre ).
Pour détroner la théorie de la relativité Einsteiniènne il faudrait prédire beaucoup plus d'effets nouveaux ,vérifiés ,qu'elle. Je me contente de souligner ce qui me heurte l'esprit a propos du concept de temporalité ,dans cette théorie.

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home